Appel international pour les prisonniers Boers de “Boeremag” (2012) PDF Print E-mail
Tuesday, 17 April 2012 17:07

De Gerhard Smith


UN APPEL À L'INTERVENTION INTERNATIONALE À L'INJUSTICE DU CAS BOEREMAG

Boer prisoners - You are not forgotten • 24 hommes sont accusés de haute trahison contre la République [Empire. Ndr] d'Afrique du Sud étant emprisonnés depuis 2002.
• Plus de 20 Boers ont été subjugués dans une affaire judiciaire épuisante pour les dix ans.
• Au cours du procès, il a été déclaré que des agents gouvernementaux et agents provocateurs de la police ont joué un rôle de premier plan dans la planification, l'orchestration et l'instigation des événements qui ont conduit aux événements de cette affaire.
• 11 des accusés sont toujours emprisonnés comme "détenus en attente de jugement" (depuis 10 ans déjà), avec caution niée à plusieurs reprises. Ils sont conservés dans des circonstances inhumaines pires que les détenus condamnés, par exemple : ils ne sont pas autorisés toute visite de contact pour les dix dernières années.
• L'accusé, qui se sont vu refuser une caution, a comparu devant des juges noirs, tandis que la caution a été accordée conformément à la loi à ceux qui ont comparu devant des juges blancs.
• Huit des accusés ont été divorcés depuis le début de l'affaire. Deux sont décédés tandis que l'on est en phase terminale malade.
• L'un des accusés a atteint l'âge de soixante-dix et a eu une crise cardiaque. Il a reçu un by-pass mais une caution a été toujours refusé par la suite.
• L'affaire a été à nouveau reporté (pour quatre mois) jusqu'au 23 Juillet 2012.

Cette affaire contre ces personnes est un acte injuste et un crime contre l'humanité. Il se déroule en Afrique du Sud qui est un membre de la Sécurité de l'ONU et du Conseil de sécurité.

Le principe judiciaire selon lequel une personne est innocent jusqu'à preuve du contraire n’existe pas dans ce cas. La communauté internationale devrait prendre connaissance de cette situation et insister sur la solution immédiate!

Version en anglaise